Tag: smart society

On a causé de villes intelligentes…

Ville intelligente


Smart city – la ville intelligente

 

A en croire certains, les capteurs, les réseaux et les algorithmes constituent la réponse aux défis qui attendent la ville de demain ! Mais est-ce bien cela la ville intelligente ? Au-delà du concept marketing que manque-t-il à cette smart city pour être désirable et durable  ?    

On parle beaucoup depuis quelques années de smart city, de ville intelligente ou connectée. Les IBM, Cisco et autres géants de l’informatique proposent une vision souvent techno-centrique de la ville de demain.

Pour beaucoup cependant le concept reste flou. Qu’entend-on par smart city ? De quelles technologies et de quelle intelligence parle-ton ? Existe-t-il des exemples inspirants à travers le monde ?

Causerie du 21 mai 2015

Photo Bruno Chanel

Avec Giovanna Di Marzo nous avons évoqué ces questions et ces enjeux lors de la Causerie du jeudi 21 mai à la Muse Genève.

 




Giovanna Di Marzo Serugendo

Giovanna Di Marzo Serugendo est la directrice de l’Institut de Science des Services Informationnels (ISS) de l’Université de Genève.
Elle s’intéresse à l’ingéniérie des systèmes et des services informationnels autonomes adaptatifs. Cela concerne notamment les objets connectés et leurs diverses applications telles que les bâtiment intelligents, les événements interactifs ou les smart cities.

Vision coréenne de la « smart society » de demain

Mardi 25 octobre dernier, HEC Genève et l’Institut de Science des Services de l’Université de Genève ont invité le Dr Seang-Tae Kim à partager  sa vision de la société de la connaissance de demain.

Seang-Tae Kim est président de l’Agence coréenne de la société de l’information. Depuis une vingtaine d’années il défend la vision d’une société de la connaissance et du savoir vers laquelle le secteur public coréen doit résolument s’orienter. La présentation qu’il a donnée devant une cinquantaine de personnes (en majorité des étudiants) s’est articulée autour de 4 concepts clés qui sont pour lui au cœur de la rupture que nous sommes en train de vivre: la nécessité d’une approche orientée sur l’humain, les défis liés à une population vieillissante, les incertitudes et les risques que nous devrons savoir gérer ainsi que le développement technologique.

Autour de ces 4 concepts, Seang-Tae Kim a élaboré une vision de la « smart society » de demain que j’ai trouvée très inspirante. D’une part parce que j’y ai retrouvé de nombreuses idées qu’avec notre directeur Jean-Marie Leclerc nous défendons depuis longtemps : approche sociétale, individus au centre, ouverture, autonomisation, vision globale, société du savoir, etc. Et d’autre part parce que Seang-Tae Kim insiste sur la nécessité d’ancrer sa vision dans des valeurs clés telles que la joie, l’équité, la créativité et la durabilité.

Concrètement, Seang-Tae Kim propose de créer, dans et pour la société, diverses plateformes sur lesquelles les individus ainsi que les secteurs privé et public pourront s’appuyer pour créer de la valeur dans une démarche d’innovation ouverte. Les technologies de l’information et de la communication doivent permettre de redonner le pouvoir aux individus en les aidant à exprimer leur créativité pour résoudre les défis à venir. Seang-Tae Kim insiste sur la nécessité de mettre en place des cycles vertueux de la connaissance et de l’innovation dans des écosystèmes qui restent encore à construire. Le secteur public et le monde politique ont un rôle important à jouer dans ce domaine et c’est pour faire prendre conscience de ces enjeux que Seang-Tae Kim œuvre inlassablement depuis une vingtaine d’années. Lorsque je lui ai demandé comment mettre en action cette vision de  « smart society », il a répondu qu’il n’avait pas de réponse définitive à ma question et que c’est en expérimentant que nous trouverons notre chemin. Mais il a noté dans le même temps que c’est souvent en traversant des crises majeures que nous sommes le plus aptes à assimiler concrètement certains concepts.

Enfin, lorsqu’on lui a demandé quelles étaient les qualités que devaient cultiver les étudiants d’aujourd’hui pour être à l’aise dans la « smart society » de demain, Seang-Tae Kim a  repris celles qu’il avait développées dans sa présentation: innovation ancrée dans la pratique, ouverture et confiance, créativité et collaboration auxquelles il a ajouté l’humilité sans laquelle nous avons toutes les chances de nous fourvoyer…

Ecoutez également l’interview que Seang-Tae Kim a donnée pour le journal de 6h de RSR la 1ère (commencer à 10’35).