Archives du mot-clé : intergénérationnel

La coopération intergénérationnelle: un défi ou une opportunité pour les organisations ?

2011-11-25 — Giorgio Pauletto

La démographie ne serait pas le seul facteur déterminant quant à la destinée du monde. Mais le constat est là: nous sommes face à un plus grand nombre de générations aussi bien dans notre société que dans nos organisations. Ce mélange amène-t-il des difficultés ou au contraire est-il une source d’opportunités? Comment bien appréhender la gestion des âges?

Lors de la convention Afope, institut de l’organisation en entreprise, j’ai participé en tant que co-animateur aux deux jours de réflexion sur ce sujet avec les participants.

L’intervenante principale Birgit Peeters, fondatrice de Aquincum et experte dans les nouvelles formes de travail, que j’accompagnais, ainsi que Nicolas Flamant, anthropologue de formation et DRH de Spie-Batignolles, ont mis en évidence plusieurs points saillants:

  • Les générations sont relatives et multifactorielles. Birgit Peeters montre que nous amenons souvent des stéréotypes sur les générations: les jeunes ne sont pas de bons leaders, un sénior n’est plus motivé car proche de la retraite, une jeune femme sera accaparée par ses enfants et sa famille…
  • Au contraire, nous dit-elle, on retrouve des points communs à toutes les générations: bonne ambiance de travail, sens de la mission, autonomie, sont essentiels pour une motivation intrinsèque.
  • Le questionnement sur les jeunes générations est récurrent dans le temps. On entend parler d’une « génération plus fragile, ayant moins le goût de l’effort, avec qui le dialogue est plus difficile, mais qui paradoxalement fait preuve de plus de maturité. Mais ce texte date de… 1972! » souligne Nicolas Flamant.
  • Les jeunes générations entrantes dans les organisations amènent les changements de société. Nous vivons parfois dans une situation paradoxale: nous évoluons plus facilement dans les changements dans nos vies personnelles que dans nos vies professionnelles. On se débrouille pour comprendre un nouveau service en ligne sur internet (par exemple comment utiliser Skype pour appeler ses enfants ou petits-enfants) mais il nous faut de longues formations pour se servir d’un ordinateur en entreprise. Les jeunes générations mettent en quelque sorte le monde professionnel en face de certaines réalités.
  • La contradiction peut devenir intolérable si on persiste à associer nouvelles formes individualisées de travail avec les anciennes formes de management. Là aussi les situations paradoxales peuvent être source de dissonances: les organisations sont basées sur la stabilité et les standards, la hiérarchie et l’intégration de longue durée, alors que les signaux qui sont donnés sont des frontières floues entre vie privée et professionnelle, une pression sur les postes de travail et la nécessité de collaborer de façon plus transverse.

Lors de l’atelier, avec les participants, nous avons recueilli plusieurs pistes concrètes pour l’avancement de la gestion des âges dans les entreprises, pistes qui demandent bien sûr à être élaborées et accompagnées par des spécialistes en la matière:

  • Intégrer les nouveaux arrivants quel que soit leur âge,
  • Mettre en place un tutorat intergénérationnel,
  • Utiliser les générations intermédiaires comme trait d’union entre les extrêmes (sur lesquelles on se focalise parfois trop),
  • Inclure la gestion des âges dans la politique de l’entreprise, par exemple dans les valeurs concernant la diversité et la non discrimination,
  • Évaluer les efforts dans ce sens au cours des entretiens RH,
  • Communiquer sur les initiatives au sein des organisations pour les rendre lisibles et visibles.

Les généralités sur les générations ont été balayées pour laisser place à une vision plus globale qui transcende les âges, tout en tenant compte des spécificités propres aux personnes, non seulement par rapport à leur âge, mais aussi à leur compétences, leurs savoirs et leurs aspirations.

Plusieurs lectures sur ces questions sont disponibles sur le site de Aquincum pour approfondir la réflexion.

En prime, une présentation que j’ai effectuée sur ce thème quelque semaines après:

 

Il est aussi intéressant de revoir un témoignage sur les usages de la génération Y pour mieux saisir les enjeux liés à leur intégration dans nos organisations, notamment quant aux tendances montantes que sont les téléphones portables et les réseaux sociaux.