Tag: causerie

On a causé d’e-inclusion…

Les causeries du jeudi font désormais partie du paysage de la Muse comme l’attestent les nombreuses personnes qui se sont déplacées le 9 février dernier pour une soirée consacrée à l’e-inclusion. Pour illustrer ce thème, Clothilde Gosset est venue présenter le projet Antenne citoyenne qui entend répondre à la problématique de l’e-exclusion d’une part et à renforcer le lien social et la politique du « vivre ensemble » d’autre part.

Ce projet se veut ouvert: à la fois aux gens, à leurs attentes, à leurs idées. Alors plutôt que de s’attarder sur sa vision des choses, Clothilde a proposé aux participants une manière très « active » d’entamer la discussion en leur demandant d’imaginer leur propre antenne citoyenne. Quatre groupes se sont ainsi activés durant près d’une heure pour co-créer l’espace idéal, tel qu’ils pourraient l’envisager dans leur quartier.

En s’appuyant sur la Service Box développée par Think Services et présentée lors de la causerie de janvier, chaque groupe a pu élaborer et concrétiser sa vision de l’Antenne citoyenne. Les boîtes de carton amenées par Clothilde se sont vite retrouvées couvertes de dessins, d’images et de découpages qui ont permis de « raconter » chaque antenne et la partager avec tous (voir les vidéos ci-dessous). La discussion qui a suivi y a gagné en richesse et en intensité et le projet Antenne Citoyenne s’est certainement enrichi de quelques idées nouvelles. Un grand merci donc aux participants pour leur enthousiasme et pour leur contribution au projet !

Pour poursuivre les conversations initiées lors des causeries du jeudi,  le groupe « causerie de Genève » vous attend sur la plateforme imagination for people. Pour plus de détails, voir le billet suivant sur le site de la Muse.

Les Muse keepers ont également rédigé quelques lignes sur cette causerie.

—–

—–

—–

—–

On a causé de science des services…

Après le ballon d’essai lancé en novembre 2011, les causeries du jeudi prenaient jeudi dernier leur rythme de croisière mensuel avec une soirée consacrée à la science des services et plus généralement aux changements profonds induits par le numérique et par le passage d’une économie des biens et des produits vers une économie des services.

C’est l’équipe du think tank Think Services qui illustrait le thème de la soirée avec quatre courtes présentations destinées à susciter la discussion. Michel Léonard (professeur, Université de Genève), Michael Mesfin (consultant indépendant), Jean-Henry Morin (professeur, Université de Genève) et Giorgio Pauletto (Observatoire technologique) ont tour à tour présenté les enjeux de la science des services, les valeurs et les missions que veut défendre Think Services, les groupes de travail (Think Groups) lancés ainsi que les outils testés.

Une vingtaine de personnes ont ainsi pu échanger autour d’un thème qui a semblé de prime abord très théorique mais qui, au fil des présentations et de la discussion, a démontré tous les impacts concrets qu’il peut avoir sur le quotidien de chacun, que l’on soit développeur de logiciels, bibliothécaire ou fiscaliste. Le changement de paradigme lié au numérique et dans lequel s’inscrit la science des services nous amène sur des terrains peu balisés. Mais même si l’on n’en comprend pas toujours toute la dynamique, on en revient souvent à relever la richesse constatée des approches de cocréation, de la pluridisciplinarité, de l’expérimentation et de l’itération pour ne citer que ces éléments là. Et pour faire écho à l’un des leitmotivs de la première causerie de novembre 2011, plusieurs ont relevé la nécessité de savoir sortir de notre cadre de pensée habituel.

Mais la question centrale qui revient alors est celle de la transformation des organisations, privées ou publiques, pour pouvoir faire face à ces nouveaux défis. Comment convaincre les dirigeants ? Comment changer la culture des organisations ? Par quoi commencer? C’est à ces questions qu’il faudra savoir répondre pour entrevoir des changements rapides. Et Think Services espère modestement apporter sa pierre à l’édifice.

Le tour de table final a révélé le fait que les attentes de nombreux participants s’inscrivaient pleinement dans la thématique de la soirée. Les membres de Think Services en ont profité pour rappeler la posture d’ouverture et d’inclusion qu’ils défendent en invitant les porteurs de projets présents à s’inscrire dans la dynamique des Think Groups.

Un grand merci à Lorena, Kim et Antoine pour leur accueil et à tous les participants pour leur contribution active au succès incontesté de cette édition qui lance une année 2012 que nous espérons riche de partages.

Revivez la causerie avec les podcasts proposés sur le site de la Muse.


On a causé d’intelligence collective…

 Jeudi dernier, l’équipe de la Muse avait transformé leur grande salle en un petit ‘bistrot’ accueillant dans lequel nous avons pu lancer la première causerie du jeudi co-organisée par la Muse et l’Observatoire technologique. Une quinzaine de personnes se sont retrouvées autour de l’animateur de la soirée: Jean-Michel Cornu, directeur scientifique de la FING et Chief Visionary Officer (j’adore ce rôle) du projet Imagination for People qui servait de catalyseur aux discussions de la soirée.

Plus de deux heures d’échanges autour du thème de l’intelligence collective ont suivi; deux heures passées à découvrir dans un premier temps les grandes lignes du projet ImaginationforPeople.org, puis à partager les points de vue des uns et des autres en laissant la discussion se développer à partir du thème initial. Lorena et Kim ont repris dans un billet quelques phrases clés glanées au fil de la discussion.

Je n’irai pas plus loin ici: une causerie cela se vit, cela ne se raconte pas vraiment. Sauf à relever la richesse des débats, surtout lorsqu’à la fin cela a tourné à la véritable séance de brainstorming. Mais si il fallait malgré tout retenir une idée force de cette soirée c’est le fait que certaines idées proposées sur Imagination for People vous démontrent qu’il faut savoir constamment sortir de notre cadre de pensée habituel !

Jean-Michel a convaincu certains d’entre nous à contribuer à ce nouveau Wikipedia des idées que constitue Imagination for People. Les prochaines causeries du jeudi devraient ainsi s’inscrire dans la dynamique du projet. Le succès manifeste de cette première causerie du jeudi nous persuade dans tous les cas de continuer l’expérience dès la rentrée 2012 avec les multiples sujets qui nous trottent déjà dans la tête.

Un grand merci à Lorena, Kim et Antoine pour leur accueil et à tous les participants pour leur contribution active au succès incontesté de cette première édition.

Revivez la causerie avec le podcast proposé sur le site de la Muse.

En marge de cette causerie et de sa participation le lendemain à la 21è Journée de rencontre de l’Observatoire technologique, Jean-Michel Cornu est intervenu sur le sujet lors de l’émission Forum de la Radio Suisse Romande. A écouter (en fin de page) sur le site de l’émission.

Et si on causait ?


La Muse et l’Observatoire technologique s’associent pour vous proposer un nouveau format d’événement: les causeries du jeudi.

***

Plateforme d’innovation ouverte et ascendante

Une communauté de citoyens à l’échelle internationale qui croient au pouvoir de la créativité pour trouver des solutions concrètes contribuant au mieux-vivre ensemble : l’imagination, en somme, au service du bien commun.

Inspiré par une alchimie mêlant Wikipedia, TED et l’envie d’un après-Facebook, Imagination for People a été créé comme un futur hub numérique dont les premiers pas sont un appel à une inventivité collective trans-frontières.

Comment favoriser le désir de créer pour et par les citoyens ? Comment proposer à de multiples communautés internationales un outil ergonomique et ludique qui « donnent envie » ? Envie de contribuer au mieux-être collectif ?Envie de concevoir et de tester des rapprochements inédits entre les citoyens, la sphère publique et le secteur privé ? Envie de prendre plaisir à créer du sens et de l’utile ?

Pour en discuter, Jean-Michel Cornu Chief Visionary Officer du projet présentera la plateforme Imagination for People.

Cette présentation servira de départ à la causerie qui suivra et contribuera peut-être, au développement de cette expérimentation sur le territoire genevois.

***

Jean-Michel Cornu est consultant international depuis 25 ans. Il est également directeur scientifique de la Fondation Internet Nouvelle Génération (FING) et Chief Visionary Officer du projet Imagination for People. Il intervient en particulier sur les sujets traitant de l’impact des technologies émergentes sur la société et sur l’intelligence collective.

Jean-Michel Cornu interviendra le lendemain lors de la 21ème Journée de rencontre de l’Observatoire technologique.

***