↑ Retour à Projets

Living Lab

Living LabLe concept de Living Lab a été développé à la fin des années 1990 par le professeur William J. Mitchell, du Massachusetts Institute of Technology. L’idée initiale était de créer, à l’échelle d’une région, les conditions nécessaires pour accélérer les processus d’innovation et leur mise sur le marché tout en réduisant les risques inhérents à ce type d’expérimentation. Il se caractérise par une approche multidisciplinaire, centrée utilisateur, s’appuyant sur les TIC et envisagée selon une vision systémique. L’innovation y est amenée par toutes les parties prenantes (citoyens, secteur public, associations, entreprises, monde académique, etc.) et se base sur des expériences contextualisées, en prise directe avec la vie de tous les jours.

Les Living Labs constituent ainsi des environnements d’innovation ouverte immergés dans la vie réelle, où l’innovation amenée par l’utilisateur est totalement intégrée avec les processus de co-conception de nouveaux produits, de services ou d’infrastructures sociétales. Ces dernières années les Living Labs sont devenus de puissants instruments permettant d’impliquer efficacement l’utilisateur à tous les stades de la recherche, du développement et du processus d’innovation, contribuant ainsi à améliorer la compétitivité et la croissance des régions concernées.

L’ébauche d’un Living Lab genevois constituera le projet majeur sur lequel l’Observatoire technologique s’investira durant l’année 2016.

Share