«

»

On a causé de jeux vidéos…

Game brain


Jeux videos: que font-ils à mon cerveau?


Propulsés par le développement et la popularisation des nouvelles technologies, les jeux videos sont aujourd’hui accessibles par tous et partout. C’est probablement le media qui a connu l’expansion la plus fulgurante au cours des dernières années.

Aujourd’hui tout le monde ou presque y joue, que ce soient les enfants qui y sont exposés de plus en plus jeunes, ou les personnes âgées en quête d’entraînement cérébral. Les jeux d’action notamment rassemblent des millions de joueurs à travers le monde. Pour le pire selon certains…

Benoît Bediou, collaborateur de Daphné Bavelier dont le laboratoire étudie les effets des jeux vidéo sur la plasticité cérébrale, montre pour sa part comment leurs recherches ont mis en évidence les effets bénéfiques des jeux d’action.

La Causerie du 15 octobre dernier a été l’occasion de faire un état des lieux sur l’impact que peuvent avoir les jeux vidéo d’action sur la perception, l’attention, et d’autres fonctions cognitives. Avec Benoît Benidou nous avons pu échanger sur les perspectives que cela ouvre, au niveau de l’éducation et de l’apprentissage notamment.


 

Benoit Bediou est maître assistant à la faculté de psychologie de l’Université de Genève. Il travaille actuellement dans le laboratoire de neurosciences cognitives du professeur Daphne Bavelier, qui étudie l’impact des jeux vidéo d’action sur la plasticité cérébrale et l’apprentissage.  
The following two tabs change content below.

Patrick Genoud

http://about.me/patgen
Conseiller au numérique et à l’innovation dans le secteur public
Share