«

»

Retour sur l’« Open Data Camp » de Lausanne

Les locaux de l’EPFL et de l’ETHZ accueillaient le vendredi 30 septembre et le samedi 1 octobre derniers le premier « Open Data Camp » de Suisse sous l’appellation make.opendata.ch. Autour des données publiques ouvertes, les organisateurs visaient à faire se rencontrer les personnes porteuses d’idées et celles à même de les réaliser. Quelques dizaines de participants, pour une majorité des designers et des développeurs passionnés ont répondu à leur appel et se sont retrouvés pour explorer les potentialités offertes par l’utilisation innovante des données publiques.

Cet « Open Data Camp » était organisé par opendata.ch, l’initiative Open Data rattachée à /ch/open (Swiss Open Systems User Group) et SI (l’association professionnelle et spécialisée de l’informatique en Suisse). En collaboration avec le groupe parlementaire pour une informatique durable le débat politique sur le sujet avait été lancé en juin 2011 lors d’une conférence aux Archives fédérales à Berne. Cette première rencontre au niveau fédéral a connu un large succès et a débouché sur la rédaction d’un manifeste ainsi que de diverses actions parlementaires.

Avec avec Philippe Coudre-Mauroux (laboratoire XI de l’Uni de Fribourg), j’ai été sollicité par les organisateurs pour participer à une table ronde animée par Antoine Logean. Il s’agissait d’une part de placer l’open data dans une perspective large, telle que j’ai essayé de le faire dans le document Ouverture des données publiques: une opportunité pour Genève. Et d’autre part de traiter avec Philippe Coudre-Mauroux d’aspects plus techniques liés au Web sémantique et aux standards favorisant l’accessibilité aux données publiques ouvertes. La table ronde a manifestement intéressé l’auditoire et a illustré le nombre et la diversité des questions soulevées par l’open data en Suisse.

Les participants à l’« Open Data Camp » se sont penchés sur des thématiques aussi diverses que la visualisation de données de radioactivité sur le territoire Suisse, d’informations concernant nos parlementaires ou de consommation d’énergie. Les compte-rendus des projets initiés durant ces deux jours sont disponibles sur le wiki et le forum de make.open.data.ch. Pierre Crevoisier a également réalisé un sujet radiophonique sur l’évènement.

Cette première édition visait avant tout à mettre en relation les personnes qui se sentent concernées par l’open data dans notre région. De ce point de vue le succès a été au rendez-vous et appelle d’autres manifestations de ce genre, ce que nous promettent les organisateurs. Merci d’avance à eux! Gageons que le secteur public genevois ne sera pas en reste et saura présenter dans un avenir proche des éléments concrets dans ce domaine.

The following two tabs change content below.

Patrick Genoud

http://aliaz.com/patgen
Veille stratégique et prospective au service de l'innovation dans le secteur public

Derniers articles parPatrick Genoud (voir tous)

FacebookTwitterLinkedInBookmark/FavoritesEmailShare

2 pings

  1. Retour sur l'« Open Data Camp » de Lausanne | Donnespubliques | Scoop.it

    […] Retour sur l'« Open Data Camp » de Lausanne Autour des données publiques ouvertes, les organisateurs visaient à faire se rencontrer les personnes porteuses d'idées et celles à même de les réaliser. Quelques dizaines de personnes, pour une majorité des designers et … Source: ot-lab.ch […]

  2. Retour sur l’« Open Data Camp » de Lausanne | barcampr | Scoop.it

    […] Retour sur l’« Open Data Camp » de Lausanne Retour sur l’« Open Data Camp » de Lausanne par @patgen http://t.co/BMxDkBGQ #makeopendata #opendatach… Source: ot-lab.ch […]

Les commentaires sont désactivés.