Archives du Mois : novembre 2016

On a causé d’échange d’énergie…

Daisee

Repenser l’échange d’énergie 

 


Les technologies blockchain ouvrent des perspectives fascinantes dans de très nombreux domaines dont celui de l’échange de l’énergie pair-à-pair. DAISEE, qui s’auto-définit comme un programme de recherche ouverte qui explore les conditions favorables à ce type d’échange, réunit une quinzaine de contributeurs actifs aux horizons variés qui se sont donnés pour mission de produire des communs opérationnels.  


Pour l’heure en phase de prototypage, DAISEE se prépare à coopérer avec des acteurs du domaine de l’énergie et avec les collectivités publiques afin de croiser les expertises pour créer des Internets de l’énergie.  


Lors de la Causerie du jeudi 24 novembre Nicolas Loubet et Rieul Techer nous ont présenté le projet DAISEE et les promesses qu’il embarque avec lui pour répondre aux enjeux de demain liés à l’échange d’énergie. 
  


Présentation Daisee

Accès à la présentation

 

Podcast de la Causerie


Nicolas Loubet Nicolas Loubet est un entrepreneur contributeur de plusieurs communautés créatives. Il a notamment co-fondé les entreprises Umaps et Bluenod. Il co-développe Cellabz, un organisme de formation antidisciplinaire, pour faciliter l’appropriation des technologies émergentes telles que la blockchain. 
Rieul Techer Rieul Techer est ingénieur de formation, facilitateur de métier et entrepreneur militant. Co-initiateur de la M[Y]NE, un tiers-lieux hyper-actif de la région Rhône-Alpe-Auvergne, il est membre de la core team de DAISEE.

 

On a causé de crowdfunding…

Crowdfunding

Que ce soit pour financer la campagne de Barack Obama ou encore pour pré-commercialiser le dernier modèle de Tesla, le crowdfunding est l’une des réalisations les plus visibles et accessibles de la fintech aux yeux du public.

L’avènement du crowdfunding ou financement participatif, a permis de stimuler l’innovation à l’échelle planétaire. On entend notamment souvent parler de Kickstarter, ce site qui a servi de plate-forme de lancement aux centaines d’innovation initiées sur Internet. Le crowdfunding est ainsi devenu un véritable phénomène de société.

Aujourd’hui le modèle le plus utilisé est celui du prêt entre particulier ou aux PME, sans recours aux banques. Lors de la Causerie du jeudi 20 octobre Vincent Pignon nous a présenté les enjeux de ce fondement de l’économie collaborative et nous a fait découvrir des exemples à la fois concrets et marquants de l’histoire du crowdfunding en Suisse. 

De nombreux liens utiles sur le site de la Swiss Crowdfunding Association.




 

Vincent Pignon est le Président de la Swiss Crowdfunding Association. Entrepreneur Fintech, il a notamment fondé WeCan.Fund, une plateforme de P2P Lending. Il est également Membre du corps professoral à la Haute Ecole de Gestion de Genève (HEG) et il intervient sur la veille et la prospective stratégique de l’Etat de Genève à l’ère du numérique au sein de Genève Lab

L’Observatoire technologique passe la main à Genève Lab

Genève Lab

Gianfranco Moi, Alexander Barclay, Christine Aidonidis, Patrick Genoud, Vincent Pignon et Christopher Larraz 

 

A l’occasion de sa Journée de rencontre du 11 octobre dernier, l’Observatoire technologique a annoncé la création du Living Lab qui va accompagner l’administration cantonale dans sa transition numérique :

Genève Lab


 

Genève Lab, c’est quoi ?
C’est un dispositif qui favorise la co-création de solutions avec les bénéficiaires dans un mode l’expérimentation, en s’appuyant sur la diversité des compétences actives dans la région de Genève
 
Genève Lab, c’est quelle mission ?
Genève Lab a pour mission d’informer et de sensibiliser notre direction générale et les départements aux apports du numérique et aux démarches d’innovation.

Le Living Lab est au service des projets pour les aider à envisager des solutions créatives, le plus en amont possible, et en adéquation avec les besoins et les attentes de la population.

Genève Lab, c’est qui ?
C’est toute l’équipe de l’Observatoire technologique qui porte cette initiative au service des métiers de notre administration et de la DGSI. Pour éviter toute confusion et par souci de cohérence, il était dès lors naturel de renommer l’Observatoire technologique en Genève Lab.

A qui dois-je m’adresser pour avoir plus d’information ? 
Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les contacter : geneve.lab@etat.ge.ch.

Les membres de Genève Lab se réjouissent de vous rencontrer à l’occasion de l’un de ses prochains événements et vous invite à consulter son nouvel espace pour suivre ses activités :

Nous allons progressivement abandonner le site ot-lab.ch pour être actifs sur demain.ge.ch exclusivement.